Qu’est-ce que la veille SEO ?

La veille SEO est devenue une obligation pour toute entreprise disposant d’un site web. Pour cela, il faut mettre en place une stratégie pour être mis au courant des dernières nouveautés concernant le référencement naturel. Cet article vous explique la veille SEO.

Que retenir de la veille SEO ?

La veille SEO est un procédé qui permet de collecter des informations essentielles sur l’état de votre site web et de son référencement. Cela permet de faire une analyse des informations recueillies en vue d’en tirer des conclusions. Ces dernières permettront d’optimiser votre site pour qu’il reste à jour vis-à-vis des moteurs de recherche. Si vous désirez confier la rédaction de vos contenus, améliorer le référencement naturel, avoir un système de communication multilingue, faites appel à une agence SEO. En l’occurrence, LeadContent.io  vous permet de continuer votre activité tout en créant des contenus et en boostant le trafic internet sur le site pour attirer des nouveaux clients.

Pourquoi mettre en place une veille SEO ?

L’intérêt de la mise en place de la veille SEO est d’identifier assez rapidement les problèmes d’ordre technique de votre référencement. Ainsi, vous  pouvez apporter des corrections pour améliorer votre stratégie SEO. D’autre part, la mise en place d’une veille SEO a pour objectif de mieux positionner votre site web par rapport aux entreprises concurrentes. Grâce à la veille SEO, vous serez capable de saisir les informations en premier face à la concurrence.

Avec la veille SEO, vous êtes certain de garantir une position constante à longue échéance à votre blog ou site internet. De plus, en adoptant les bonnes pratiques de référencement naturel pour optimiser votre site, vous gagnerez une bonne position sur les moteurs de recherche. L’obtention de cette position est due aux corrections apportées par les résultats d’analyse de la veille SEO qui permettent de conserver cette position.

Quels sont les éléments techniques à surveiller durant une veille SEO ?

Les aspects techniques à surveiller pendant la période de la mise en place de votre veille SEO sont nombreux. L’un des premiers éléments à contrôler est l’état régulier d’indexation de vos différentes pages. Cela concerne généralement l’accessibilité de vos pages pour les moteurs de recherche. Le deuxième aspect technique à surveiller est l’évolution de la vitesse de chargement de votre site. Vous pouvez avoir un état des lieux des différents changements de vitesse des pages de votre site selon les appareils utilisés pour les consulter. De plus, des recommandations vous seront proposées afin d’améliorer leur vitesse. La vérification des noms de domaine, de la validité des licences de sécurité doit également être prise en compte. Il est important de veiller à ce qu’aucune licence ne vienne à expiration.

 

Le dernier kilomètre, un véritable casse-tête pour les logisticiens ?

Le dernier kilomètre est la phase qui suscite le plus d’intérêt et de dépenses dans la chaîne logistique des entreprises de la grande distribution. Les logisticiens se demandent souvent quoi faire pour optimiser la logistique du dernier kilomètre.

 

La logistique du dernier kilomètre : quels enjeux ?

La chaîne logistique, après la phase de transport des marchandises en gros, s’achève avec la logistique du dernier kilomètre. En effet, le  dernier kilomètre désigne la dernière ligne droite de la chaîne de livraison qui consiste à acheminer les marchandises par transport routier et à les livrer aux clients. Une importance particulière est accordée au dernier kilomètre parce que c’est la phase qui implique la rencontre avec les clients. Ainsi, l’organisation doit être parfaite lorsqu’on considèrles enjeux logistique du dernier kilomètre.

Pourquoi optimiser la logistique du dernier kilomètre ?

De nos jours, les transporteurs dans l’accomplissement de leur mission sont confrontés à de nombreuses difficultés. Il s’agit des embouteillages, en particulier lorsque les clients se trouvent dans les centres-villes des grandes métropoles. Perdant des heures dans ces embouteillages, les véhicules de livraison consomment  des quantités importantes de carburant. Cela engendre des émissions de CO2 considérables. Les délais de livraison des marchandises sont difficilement respectés et les clients expriment leur mécontentement. La logistique du dernier kilomètre mérite donc d’être mieux organisée au vu des défis qui se présentent.

Gestion mutualisée des approvisionnements : une solution pour redynamiser le dernier kilomètre

La gestion mutualisée des approvisionnements est une méthode qui consiste à louer des entrepôts dans les périphéries des grandes métropoles afin d’y entreposer les marchandises. Ces entrepôts doivent être proches des grandes artères des villes et facilement accessibles. Ainsi, les entreprises commerciales peuvent entreposer les marchandises et prendre le temps de mieux organiser la livraison des produits aux clients.  Les livreurs peuvent donc attendre que les heures de pointe passent et que les trafics routiers se fluidifient avant de s’y engager. Le gain de temps est l’un des gros avantages de la mutualisation des flux physiques. On ressent un impact direct sur les livraisons des marchandises dont les délais sont désormais respectés.

En plus du temps précieux qu’elle offre, la gestion mutualisée des approvisionnements réduit le coût du dernier kilomètre. Finis les embouteillages et par conséquent, le surplus de carburant qu’ils occasionnent. Aussi, étant donné que les employés des prestataires ont moins d’heures de travail, la masse salariale à payer diminue également. Il est important de préciser que plusieurs prestataires peuvent s’associer pour louer un entrepôt et ensemble, partager les frais de location. La gestion mutualisée des approvisionnements optimise le dernier kilomètre au grand bonheur des logisticiens.

 

Pourquoi le dernier kilomètre représente-t-il un vrai défi en logistique ?

La livraison des biens constitue une part importante des activités commerciales surtout avec l’essor de l’e-commerce. Cependant, la gestion du dernier kilomètre constitue un véritable défi pour les logisticiens en raison des enjeux et surtout des contraintes qui y sont liés. Chaque année, le dernier kilomètre connaît une hausse de coûts qui devient de plus en plus inquiétant aussi bien pour les consommateurs que les entreprises concernées. Avec les mesures environnementales à respecter et les exigences de la clientèle, la gestion du dernier kilomètre est devenue un véritable défi à relever. On en parle dans cet article.

La gestion du dernier kilomètre : un défi de taille en logistique

La livraison au client du produit acheté est le dernier acte de la chaîne de l’e-commerce. Et s’il existe de nombreux moyens utilisés pour livrer les articles achetés, le transport routier reste le plus sollicité. Avec une majorité de clients résidant en milieu urbain, le dernier kilomètre de livraison constitue pour beaucoup d’entreprises une véritable préoccupation. En effet, l’acheminement de la marchandise vers le consommateur final nécessite de nombreuses ressources et l’implication de nombreux acteurs.

Les embouteillages dans les grandes agglomérations provoquent des retards de livraison et la hausse des frais de carburant. Ainsi, la gestion de la logistique du dernier kilomètre est devenue un défi de taille pour les logisticiens. Il est donc indispensable d’œuvrer  pour permettre une gestion efficiente de cette petite distance qui représente tout de même à elle seule plus de 20 % du coût de la livraison.

Les enjeux qui font du dernier kilomètre un défi en logistique

La réussite d’une livraison dépend en grande partie de la gestion de la logistique du dernier kilomètre. En effet, le dernier kilomètre des livraisons se situe pour la plupart en pleine ville. Il faudra donc compter avec les heures d’embouteillages, la difficile maniabilité des camions-livreurs dans les agglomérations, le respect de la démarche RSE respectueuse de l’environnement…  pour réussir les livraisons.

Tous ces facteurs constituent une véritable tracasserie pour les logisticiens qui doivent œuvrer à trouver la bonne formule pour effectuer des livraisons.  À tout cela, il faut ajouter la nécessité de réduire au maximum des frais de transports et d’assurer l’intégrité du bien livré. C’est notamment pour cela que certaines entreprises se tournent vers des sociétés d’entreposage. Ainsi, elles louent des box professionnels pour le stockage des marchandises près des principales zones de livraison. Aussi, la gestion mutualisée des approvisionnements permet de mieux gérer la logistique du dernier kilomètre. Cela consiste à s’associer avec d’autres entreprises pour assurer le stockage et la livraison des produits en vue de diminuer les coûts et l’impact sur l’environnement.

 

Pourquoi la logistique du dernier kilomètre est-elle si importante ?

Avec l’essor de l’e-commerce et l’externalisation de la logistique, les livraisons à domicile se multiplient. Ainsi, la gestion du dernier kilomètre est devenue une question très sérieuse pour les transporteurs et par ricochet, pour les entreprises. Qu’est-ce la logistique du dernier kilomètre ? Quelle importance a-t-elle pour les livraisons ? La suite de l’article apporte des réponses à ces questions.

L’augmentation du coût du transport

La logistique d’une entreprise se rapporte aux différents moyens employés pour la gestion des stocks, l’acheminement des marchandises et la gestion des flux liés à la livraison. En effet, pendant le processus du transport routier des colis, le dernier kilomètre est la partie la plus importante. C’est-à-dire que c’est l’étape la plus coûteuse puisque cela  représente les 20 % du coût total de la logistique et du transport de l’entreprise. La bonne gestion de la logistique dernier kilomètre est donc capitale pour les entreprises.

L’intensité du trafic urbain

L’autre enjeu pour lequel la logistique dernier kilomètre a toute son importance est le clivage urbain. D’abord, des embouteillages dus à l’intensité du trafic augmentent les délais de livraisons, ce qui n’est pas agréable pour les clients. Ensuite, le trajet menant jusqu’au destinataire n’est pas toujours adapté aux véhicules de livraison. Des restrictions de circulation dans certaines zones et des normes environnementales à respecter sont autant de problèmes qui entraînent  des coûts supplémentaires. Les entreprises doivent donc optimiser leur logistique du dernier kilomètre.

La gestion par les entrepôts urbains et la satisfaction des clients

Pour la satisfaction des livraisons devenues récurrentes, les entreprises intègrent les entrepôts dans la chaîne de logistique et d’approvisionnement. Ce mode de gestion contribue considérablement à l’optimisation de la logistique du dernier kilomètre. Grâce à  l’entreposage, l’entreprise dispose d’un centre principal de distribution en périphérie de la ville et de plusieurs points de relais en centre-ville. Aussi, le transport et le déchargement des marchandises deviennent plus libres et faciles en raison de la fluidité de la circulation entre le centre principal et les micro-entrepôts.

En outre, la durée du trajet et les délais de livraison sont considérablement diminués. Le coût du dernier kilomètre se trouve donc réduit, la livraison devient rapide et le client est satisfait. En conclusion, la logistique du dernier kilomètre est si importante en raison du coût des opérations nécessaires sur le dernier kilomètre. Pour optimiser cette logistique, la création d’un réseau d’entreposage est l’un des moyens efficaces.

 

Logisticiens : vous devez connaître la Logistique du Dernier Kilomètre

Quel que soit le métier qu’on fait, il est important de bien maîtriser les différentes ficelles. C’est cela qui fait de vous un incontournable dans votre domaine. L’un des métiers les plus en vues aujourd’hui est celui de logisticien. Un logisticien est une personne qui a pour rôle l’organisation de la circulation des marchandises. Il peut s’agir de la livraison ou de l’approvisionnement. Dans ces deux cas, il peut faire face au problème du dernier kilomètre. Qu’est-ce que la logistique du dernier kilomètre ? Pourquoi un logisticien doit maîtriser cela ?

Lire la suite de « Logisticiens : vous devez connaître la Logistique du Dernier Kilomètre »

Le référencement naturel : une source de visibilité trop peu utilisé en Suisse

Internet est un vaste réseau qui nous permet d’avoir de nombreuses opportunités. Aujourd’hui, il est presqu’impossible de laisser ce réseau de côté lorsqu’on veut réussir un projet à but commercial. Si vous disposez d’une entreprise, vous devez penser à un service de communication digitale. L’une des stratégies de communication les plus en vogue aujourd’hui est le référencement naturel. On constate cependant qu’en Suisse, ce moyen est trop peu utilisé. Cet article aborde l’importance du référencement naturel pour les entreprises.

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Être présent sur Internet, c’est bien mais ce n’est pas tout. Il est important qu’on l’on puisse vous retrouver facilement. Si vous avez déjà fait des recherches sur Internet, vous avez donc pu contacter qu’il y a plusieurs résultats qui sont proposés. Ces résultats sont étendus sur plusieurs pages. Le fait est que la majorité des clics se font sur la première page d’un moteur de recherche. Trop peu de personnes vont aux pages suivantes. D’une manière simple, le référencement naturel est l’ensemble des méthodes qui permettent à votre site d’être bien positionné sur Google.

Le référencement naturel en Suisse

D’après la définition, on comprend qu’il est important d’utiliser le référencement naturel  ou SEO pour se faire voir. Cependant, cette technique n’est pas encore vraiment ancrée dans les habitudes des entreprises suisses. La plupart des sociétés se contentent de créer un site web, de l’alimenter et ne pensent plus au reste. Ce ne sont pourtant pas les agences web qui manquent dans le pays comme le montre l’adresse web https://www.oxlead.com . Le référencement naturel peut permettre d’augmenter le chiffre d’affaires d’une entreprise. L’utiliser sur un site, c’est augmenter le trafic vers celui-ci.

Un internaute qui cherche un produit en rapport avec votre entreprise aura plus de chances de tomber sur votre site. En plus, si le site est bien conçu, il le consultera. Vous pourrez ainsi trouver de nouveaux clients. Qui dit nouveaux clients, dit augmentation des revenus. À l’ère du numérique, on ne peut plus se permettre d’être à la traîne à ce niveau. Il ne serait pas idéal qu’un Suisse cherche sur internet un produit disponible dans le pays mais qu’il tombe sur des résultats des entreprises d’autre pays.

Oxlead : une agence de référencement naturel en Suisse

Comme nous le disions plus haut, il existe de nombreuses agences de référencement naturel en Suisse. Nous vous conseillons de passer par l’agence Oxlead. Oxlead se définit comme une entreprise SEO pour les entreprises ayant des ambitions. Elle vous propose de nombreux services tels que les audits SEO, les études sémantiques, le référencement local, le netlinking, le monitoring et des formations dans le domaine.

Quelle technique SEO pour rendre visibles ses pages sur Google ?

Que vous soyez une entreprise, une association ou autre organisation, vous devez obligatoirement passer par l’internet pour vous faire connaître. Au nombre des stratégies qui sont à votre portée, il y a les techniques SEO. Elles permettent d’améliorer votre visibilité sur Google. Cependant, à quelle technique faut-il faire recours ?

Lire la suite de « Quelle technique SEO pour rendre visibles ses pages sur Google ? »

Sites amis / partenaires

strategest.fr - incog.fr - commac-productions.fr - mywebgeneration.fr